Suites

ترجمة: Mohamed Farid
Dédié à Fathi Mhadhbi

Il a cessé de pleuvoir
Sauf que ma Diva
Continue à pleurer
Timide
Pointe parmi les fissures des nues
La lune
Le vent frappe à la porte
Quelle perte
Une libellule a péri
La cloche scolaire
Les âmes des anciens écoliers
Sont hors du rang
Les feuilles se bousculent
Pour assister à l’oraison
Funèbre
La vie est trop brève
Ainsi stridule le grillon
Tout au long de la nuit
Les lunettes
Que porte le non-voyant
Sont couvertes de poussière
Garde-toi de t’approcher
Hibou
De la demeure du chasseur
Nous déposerons une plainte
Contre le vent qui n’a pas le droit
De couper les têtes des fleurs
Avec ses doigts révoltés
Elle fabrique un avion en papier
Pour bombarder le vide
Après la tempête
J’achèterai un chapeau flambant neuf
Pour l’épouvantail
………………………….

Mohamed Farid
Notes du traducteur : Extraits du poème ” متتاليات ” de mon ami poète Fathi Mhadhbi que j’ai traduits en français. J’espère avoir été fidèle à l’âme du texte et à l’intention de l’auteur.

عن عالم الثقافة

ناصر أبو عون - رئيس تحرير جريدة عالم الثقافة

شاهد أيضاً

العلاقات الدولية عند أنطونيو غرامشي في قبضة الهيمنة الثقافية

روبرت كوكس | قسم العلوم السياسية في جامعة يورك، تورنتو، كندا ترجمة: د. زهير الخويلدي …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

%d مدونون معجبون بهذه: